Les Pactes de Continuité Professionnelle (PCP)

Ce dispositif cessera fin 2017. Les actions engagées en 2017  doivent se terminer au premier trimestre 2018 .

Le Pacte de continuité professionnelle s’appuie sur une mobilisation de l’ensemble des partenaires de l’emploi via une labellisation PCP des projets ; que ce soient les organisations syndicales, Pôle Emploi, les organismes paritaires collecteurs agréés (OPCA), le Fongecif…

Il a pour objectif d’agir plus efficacement en faveur de la « sécurisation des parcours » pour les publics les plus fragilisés, en vue de lutter contre le chômage en proposant un accompagnement personnalisé qui permet, grâce à la formation,  de trouver un emploi, de s’y maintenir ou d’en changer.

C’est « un outil mobilisateur, coordonnateur et facilitateur pour optimiser l’ensemble des outils et mesures existants dont la mise en œuvre et/ou le financement relèvent d’autres acteurs » (source).

Le PCP est conçu pour :

  • les salariés en contrat stable mais fragilisés (en situation d’illettrisme, sans qualification ou dont la qualification ne permet pas de faire face aux mutations technologiques),
  • les salariés précaires,
  • les salariés menacés ou en cours de licenciement.

Cinq axes de formation ont été définis :

  • acquisition de compétences professionnelles,
  • renforcement des savoirs généraux,
  • évolution des compétences dans un nouveau contexte professionnel,
  • nouvelles exigences liées à l’emploi et aux métiers,
  • reconnaissance des compétences et validation d’acquis.

Comment ça marche ?
« La Région a signé des conventions avec plusieurs OPCA (agriculture, artisanat, bâtiment, insertion, social, travail temporaire), la Chambre régionale des métiers et de l’artisanat et la Fédération régionale des acteurs culturels associatifs – Musiques actuelles. Ceux-ci analysent les besoins des entreprises au cas par cas. Si d’autres financements n’ont pu être trouvés, ils peuvent solliciter un PCP auprès du Conseil régional. »

Source

Cette ambition régionale de sécurisation des parcours professionnels est au cœur du Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles (CPRDFP) signé entre l’Etat et le Conseil régional.