L’entretien professionnel et le bilan des formations

Dès son embauche, tout(e) salarié(e) est informé(e) du fait que tous les deux ans, un entretien professionnel avec son employeur lui permettra d’étudier les évolutions possibles, en termes de qualifications et d’emploi, et faire le bilan des formations suivies précédemment. Cet entretien se concrétise sous la forme d’un bilan écrit remis au/à la salarié(e).

Cet entretien est également réalisé pour tout(e) salarié(e) qui reprend son activité à l’issue d’un congé de maternité, d’un congé parental d’éducation (ou d’une période d’activité à temps partiel), d’un congé de soutien familial, d’un congé d’adoption, d’un congé sabbatique, d’une période de mobilité volontaire sécurisée, d’un arrêt longue maladie prévu à l’article L. 324-1 du code de la sécurité sociale ou à l’issue d’un mandat syndical.

L’employeur informe ses salariés, en amont ou à l’occasion de cet entretien, de la possibilité de recourir à des services de conseil en évolution professionnelle, gratuits, dispensés par des opérateurs du CÉP qui pourront à des fins de préparation de l’entretien l’aider à faire le point sur sa situation et ses compétences professionnelles ou encore l’accompagner dans ses projets professionnels.

Suite à cet entretien, deux situations se présentent : le/la salarié(e) est autonome ou se fait accompagner d’un Conseiller en évolution professionnelle.

Dans le premier cas, le/la salarié(e) présente sa demande à son employeur (s’il choisit une formation durant le temps de travail), donne son accord sur l’utilisation de son CPF, complète financièrement si besoin le coût de la formation, réactualise son passeport  d’orientation, de formation et de compétences.

Dans le second cas, il/elle élabore son projet professionnel, choisit la formation qu’il souhaite suivre, décide de l’utilisation des heures du CPF, cherche des financements complémentaires.

L’Agefos-PME a édité un guide employeur pour Réussir l’entretien professionnel.

L’état des lieux récapitulatif du parcours professionnel du salarié

Tous les six ans, cet entretien se transforme en un bilan de parcours suivi d’un compte-rendu qui garantit à l’employeur que les préconisations proposées ont bien été mises en œuvre.

Tous les six ans de présence du salarié dans l’entreprise, l’entretien professionnel comporte un objectif spécifique : élaborer un état des lieux récapitulatif du parcours professionnel du salarié. Concrètement, l’employeur doit s’assurer que le salarié a bénéficié au cours des six dernières années d’un entretien professionnel tous les deux ans et si nécessaire d’entretiens prévus au retour de certaines absences. Par ailleurs, il doit s’assurer que le salarié au cours de ces six années :

  • a suivi au moins une action de formation ;
  • a acquis des éléments de certification ;
  • a bénéficié d’une progression salariale ou professionnelle :
    • la progression salariale d’un salarié s’apprécie à la fois au niveau individuel et/ou au niveau collectif,
    • la progression professionnelle comprend la progression « verticale », au niveau des différents échelons hiérarchiques, et la mobilité « horizontale », qui consiste en une progression en termes de responsabilités ou en un changement de métier.

Source