Salarié(e) : les dispositifs d’accès à la formation

Plusieurs possibilités de formation ou d’accès à l’acquisition de savoir-faire et de compétences sont possibles pour les salarié(e)s en CDI comme en CDD.

A noter pour les salarié(e)s en CDD : le BIAF (Bordereau Individuel d’Accès à la Formation des salariés en CDD) est un document complété et remis par l’entreprise qui permet au salarié de faire valoir ses droits au Congé individuel de formation (CIF), au Congé bilan de compétences (CBC) ou au Congé validation des acquis de l’expérience (CVAE).

Le CPA (Compte personnel d’activité)

Applicable depuis le 1er janvier 2017, le compte personnel d’activité ou CPA est un outil destiné à aider les actifs à construire leur parcours professionnel. Le portail du CPA est consultable sur internet. Le CPA regroupe le compte personnel de formation (CPF), le compte prévention pénibilité (CPP) et le compte d’engagement citoyen(CEC).

Le CPF (Compte personnel de formation)

Créé le 1er janvier 2015, ce dispositif offre aux titulaires de nouveaux droits pour se former tout au long de leur vie professionnelle. Il remplace le droit individuel à la formation (DIF).

Le CEP (Conseil en évolution professionnelle)

L’objectif du CEP est d’offrir un éventail de services pour accéder à une information personnalisée sur les métiers, les formations ou dispositifs, élaborer une stratégie d’évolution permettant de définir un projet professionnel ou construire un plan d’actions personnalisé pour réaliser ce projet.

Le CIF (Congé individuel de formation)

Le congé individuel de formation (Cif) est un congé qui permet au salarié de s’absenter de son poste afin de suivre une formation pour se qualifier, évoluer ou se reconvertir. Le Cif est ouvert sous conditions. Il est accordé sur demande à l’employeur. Le salarié est rémunéré pendant toute la durée de la formation.

Le Bilan de Compétences

Le bilan de compétences permet à un salarié de faire le point sur ses compétences, aptitudes et motivations et de définir un projet professionnel ou de formation. Réalisé par un centre de bilan de compétences, selon des étapes bien précises, le bilan de compétences peut être décidé par l’employeur ou mis en œuvre à l’initiative du salarié, dans le cadre d’un congé spécifique, le congé bilan de compétences.

Source

Le CVAE (Congé de validation des acquis de l’expérience)

La VAE permet de faire reconnaître son expérience 
afin d’obtenir un diplôme, un titre ou un certificat de qualification professionnelle. 
Cette démarche est assimilée à une action de formation continue.

 La Validation des acquis professionnels et personnels (VAPP)

La Validation des Acquis professionnels et personnels (VAPP) permet de reprendre ses études en intégrant une formation universitaire sans avoir le diplôme requis.
Le principe du dispositif est de reconnaître les acquis de l’expérience pour accéder à une formation. Il s’agit de prendre en compte les savoirs et les savoir-faire de la personne afin de faciliter l’accès à la reprise d’études et aux diplômes et titres nationaux.

Les périodes de professionnalisation

La période de professionnalisation vise à favoriser, par une formation en alternance, le maintien dans l’emploi des salariés les moins qualifiés. Elle s’adresse à tout(e) salarié(e) :

  • en contrat à durée indéterminée (CDI), y compris les salariés titulaires d’un contrat unique d’insertion (CUI),
  • en contrat à durée déterminée (CDD) dans une structure d’insertion par l’activité économique ou en CUI.

En savoir plus

Le Cléa

Certification officielle et professionnelle, elle permet aux personnes les moins qualifiées, souvent sans diplôme, de faire reconnaitre leur valeur, d’affirmer leur employabilité, de développer leur capacité à évoluer. Destiné aux salariés ou aux demandeurs d’emploi, son financement est pris en charge par les dispositifs de formation professionnelle.

L’alternance : Contrat d’apprentissage ou de professionnalisation

L’alternance est un système de formation fondé sur une phase pratique et une phase théorique.

L’alternance comprend deux types de contrats : le contrat d’apprentissage et le contrat de professionnalisation qui répondent tous deux au même objectif de montée en compétence du salarié en combinant travail en entreprise et formation théorique.

Les Régions sont compétentes dans la mise en œuvre de la politique d’apprentissage et de formation professionnelle en direction des jeunes et des adultes à la recherche d’un emploi ou d’une nouvelle orientation professionnelle.

Source

Les Congés de formation

D’autres congés de formation existent. Ils concernent surtout des personnes titulaires d’un mandat ou de responsabilités sociales :

  • congé formation des membres titulaires du comité d’entreprise
  • congé de formation des membres du CHSCT
  • congé de formation économique, sociale et syndicale
  • congé formation du conseiller du salarié
  • congé de formation du conseiller prud’homme

De même, tout salarié souhaitant acquérir des connaissances dans le domaine économique, social ou syndical, notamment en vue d’exercer des responsabilités syndicales ou au sein d’organismes à caractère économique et social, peut bénéficier du congé de formation économique, sociale et syndicale.

Source