Le bilan de compétences pour les intermittents

Financement du bilan de compétences

Préalable à toute chose, utiliser son Compte personnel de formation (CPF).

Si le demandeur dispose d’heures sur son CPF : l’Afdas prend en charge le coût du bilan à hauteur de 1 800 euros pour une durée de 24 heures. Un mois avant, la personne doit déposer un dossier auprès de l’Afdas.

Si le demandeur ne dispose pas d’heures sur son CPF : il peut demander à bénéficier d’un congé bilan de compétences. L’Afdas étudie les demandes de prise en charge selon les règles définies par son Conseil de gestion. Les salariés les plus anciens dans la vie professionnelle sont prioritaires.
Faute de budgets suffisants pour répondre à toutes les sollicitations, les salariés titulaires d’un diplôme de niveau II et plus ( licence, Master …) devront justifier de 8 ans d’ancienneté professionnelle.
Les demandes sont satisfaites dans l’ordre de leur réception et dans la limite des budgets qui leur sont réservés.
En cas de refus, il est possible de faire une demande de recours gracieux dans les 2 mois qui suivent la notification.

Pour les modalités de fonctionnement, on peut se référer à la page : Le bilan de compétences pour les professionnels du spectacle vivant.

Choix du Centre réalisant le Bilan

L’Afdas met à disposition une liste de prestataires agréés.

 

Durée du congé

Durée maximale de 24 heures réparties sur 12 mois au maximum

Rémunération et avantages sociaux

Pendant la durée du congé bilan de compétences, l’Afdas prend en charge le coût du bilan à hauteur de 1 800 euros pour une durée de 24 heures

Obligations de l’intermittent

Obligation de suivre l’ensemble de l’action au risque de perdre le bénéfice de l’action.

Délai de franchise entre deux bilans de compétences

Délai de 5 ans avant de déposer une nouvelle demande